Avancée majeure pour la production de technétium par cyclotron

Publié le: 
02/21/2015

Le technétium produit par cyclotron est équivalent à celui issu de réacteurs nucléaires : telle est la conclusion d’une étude clinique menée par une équipe du Centre de recherche du CHUS (CRCHUS) sur cet isotope médical en demande croissante.

Il s’agit d’une étape cruciale vers la commercialisation du technétium (99mTc) par cyclotron, qui constitue une alternative verte prometteuse puisqu’elle ne produit aucun déchet nucléaire.

L’étude a été réalisée auprès de personnes atteintes de trouble de la glande thyroïde. Aucun effet secondaire n’a été observé et les images obtenues se sont révélées équivalentes. « Nous voulons maintenant expérimenter ce 99mTc pour effectuer des examens plus complexes en médecine nucléaire », a affirmé le Dr Éric Turcotte, nucléiste au CHUS et professeur-chercheur au CRCHUS et à l’Université de Sherbrooke.

L’équipe du CRCHUS travaille également à mettre en place une production à plus grande échelle et une structure de distribution des isotopes vers les autres centres hospitaliers au Québec.

Un isotope essentiel

Le 99mTc est utilisé dans plus 85 % des examens diagnostiques, notamment en imagerie cardiaque et les scintigraphies osseuses. Or, les cinq principaux réacteurs nucléaires producteurs cumulent plus de 50 ans de service.

Le CRCHUS dispose de deux cyclotrons destinés à la production d’isotopes médicaux.

Par Sherbrooke Innopole
Article initialement paru sur sherbrooke-innopole.com