Le géant mondial GSK collabore avec un chercheur de l’UdeS

Publié le: 
10/02/2015

L’Université de Sherbrooke et le laboratoire pharmaceutique GSK ont signé une entente de collaboration pour le développement d’un médicament novateur contre les troubles de surcharge de fer.

Le projet collaboratif sera mené par le professeur-chercheur Richard Leduc, associé à l’Institut de pharmacologie de Sherbrooke de l’Université de Sherbrooke et au Centre de recherche du CHUS, et l’équipe des Partenariats de recherche de découvertes avec le milieu universitaire (DPAc) de GSK.

Il s’agit du premier partenariat issu du défi Découverte accélérée (Discovery Fast Track) lancé par GSK en 2013. Le scientifique sherbrookois avait alors été le seul Canadien primé parmi les huit lauréats.

Richard Leduc et les DPAc ont par la suite collaboré afin de vérifier l’hypothèse selon laquelle un inhibiteur d’une enzyme associée au contrôle de l’hémostase du fer pourrait réduire efficacement la surcharge de fer.

En moins d’un an, le travail de l’équipe conjointe sur l’expression de l’enzyme a permis de découvrir des composés primaires et de cibler de nombreux puissants inhibiteurs.

L’accord de collaboration annoncé vise maintenant à optimiser les composés identifiés.

Par Sherbrooke Innopole
sherbrooke-innopole.com